InDemand

InDemand

 

Depuis 2017, le projet inDemand propose un nouveau modèle de coopération public/privé entre établissements de santé et entreprises, grâce au soutien financier de fonds publics régionaux. inDemand repose sur modèle de cocréation basé sur les besoins cliniques, où les utilisateurs et les prescripteurs travaillent en étroite coopération afin de permettre une meilleure pénétration sur le marché de solutions digitales innovantes, tout en assurant une réponse parfaite aux besoins existants du secteur de la santé. Le modèle est mis en œuvre et testé deux fois dans chacune des trois régions européennes pilotes : Murcia (Espagne), l’Île-de-France (France) et Oulu (Finlande).

 

 

Début 2018, la première itération du modèle a été lancé. Suite à un Call for Challenge et une phase d’évaluation, deux Challenges ont été retenus par les équipes de l’hôpital Foch de Suresnes, centre pilote du projet :

 

  1. ASTRE, visant à suivre à distance les données des patients ayant subi une transplantation rénale et anticiper d’éventuelles complications médicales grâce à des modèles prédictifs.
  2. ePrevent, visant à faciliter l’organisation de téléconsultations et le suivi de patients dans la prise en charge de l’alcoolodépendance.

 

Lancé entre mars et mai 2018, le Call for Solvers (appel à candidature à destination des entreprises) a permis de recevoir les candidatures de 22 entreprises pour ces 2 Challenges. Semeia a été retenu pour collaborer sur le projet ASTRE et Pulsio Santé sur le projet ePrevent. Après les réunions de lancement et de cadrage de la phase de cocréation durant l’été, les projets ont pu débuter en septembre. Les solutions vont être livrées à la fin des projets de co-création en Avril 2019 et seront dans un premier temps mise en test au sein de l’hôpital Foch avant d’être installées et utilisées définitivement par le service d’addictologie et de néphrologie de l’établissement.

 

En France, la seconde itération du modèle a été lancée fin 2018 avec deux nouveaux établissements pilotes : le GHU Paris et le GCSMS 91 (en plus de l’hôpital Foch qui a décidé d’utiliser une nouvelle fois le modèle après une première expérience concluante). Le Call for Challenge lancé en décembre 2018 a permis de sélectionner  cinq nouveaux Challenges (sur les 18 déposés au total par les équipes 3 établissements pilotes):

 

  1. ANONYMOUS, avec le GHU Paris, pour développer l’anonymisation pour une application Big Data qui aurait pour objectif de fournir des sets de data anonymes ;
  2. ARNO, avec le GHU Paris, pour assister au recueil de la non-opposition ;
  3. MATCO, avec le GCSMS 91, pour suivre les paramètres vitaux, de sommeil et les mouvements du résident ;
  4. A3D, avec le GCSMS 91, pour améliorer la prise en charge du résident et faciliter les pratiques infirmières ;
  5. ONCO, avec l’hôpital Foch de Suresnes, pour améliorer le suivi au long cours des patients atteints de cancer.

 

Le Call for Solvers de la seconde itération du projet est actuellement en cours et est ouvert aux entreprises européenne jusqu’au 6 mai 2019.

A l’issue du processus d’évaluation, une entreprise sera sélectionnée par Challenge pour travailler en étroite collaboration avec l’équipe médicale pour la finalisation du développement de sa solution.