News

Le consortium Re-Uni, premier client public du secteur de santé de la future usine française de Kolmi-Hopen qui produira des gants en nitrile 100% français

 

    

 

Fortement mobilisés pendant la crise sanitaire, les deux opérateurs achat nationaux hospitaliers, le GIP Resah et le GCS UniHA ont décidé, en avril 2020, d’unir leur force et de créer le consortium Re-Uni, afin d’appuyer les établissements sanitaires, médicaux-sociaux et sociaux dans la sécurisation de leurs approvisionnements en matière d’équipements de protection individuelle (EPI).

Dans la continuité des actions menées en 2020 (près de 285 millions de gants ont ainsi été achetés) et au regard de l’expérience acquise, Re-Uni a souhaité franchir une étape supplémentaire dans la sécurisation des approvisionnements des établissements en appuyant une démarche permettant une meilleure maîtrise des circuits de fabrication et de distribution. Cette stratégie se veut par ailleurs une mise en oeuvre opérationnelle des politiques de promotion de la responsabilité sociale et environnementale des organisations.

Le consortium a ainsi conçu un marché visant à garantir une production d’1,750 milliard de gants en nitrile sur le territoire européen. A l’issue d’une procédure de mise en concurrence, le GIP Resah, représentant le consortium sur ce projet, a retenu l’offre élaborée par le groupement d’entreprises françaises Manikheire-Kolmi-Hopen qui permettra à compter de septembre 2022 de proposer une production de gants en nitrile 100% fabriqués en France, dans la future usine à Bessé-sur-Braye (Sarthe). Ce projet, qui s’inscrit dans une démarche de relocalisation et de revitalisation de bassin de production, a obtenu le soutien de l’Etat et de la région Pays de La Loire.

Premier client public du secteur de la santé de la future usine, Re-Uni a d’ores et déjà passé une commande de 1,5 milliard de gants nitrile sur une durée de quatre ans, pour un montant de plus de 80 millions d’euros.

Ce premier contrat s’inscrit dans la politique achat de Re-Uni qui, avec l’objectif d’une meilleure sécurisation des approvisionnements, vise à accorder une place de tout premier ordre à la prise en compte des problématiques liées à la responsabilité sociale et environnementale. 

Future Usine Komli Hopen à Bessé-sur-Braye (Sarthe)

D’autres appels d’offres seront publiés dans les prochaines semaines. Ils porteront là encore sur des équipements dont les chaînes d’approvisionnement ont été, et pour certains sont toujours, fortement perturbées pendant la crise sanitaire (masques chirurgicaux, blouses, chemises d’opérés, charlottes, …). Un sourcing est en cours par les équipes de Re-Uni pour repérer les meilleurs moyens de production en France ou en Europe.

 

Partager cet article