News

Rapport d'activité 2021 : Le Resah, vers une performance globale de la fonction achat

 

 

La crise sanitaire et le bouleversement des chaînes d’approvisionnement mondiales qu’elle a entraîné, associée aux enjeux liés à la transition écologique, ont marqué un tournant dans l’histoire des achats, notamment hospitaliers.

Les acheteurs sont incités désormais à s’engager dans la recherche d’une performance globale et à une maîtrise des risques de la fonction achat qui ne peut pas se limiter, même dans un contexte budgétaire contraint, à la seule maîtrise des risques financiers et la réalisation de gains sur achats.

C’est pourquoi le Resah a souhaité, dès le début de l’année 2021, jouer un rôle moteur dans ce mouvement profond de transformation des besoins de ses adhérents en s’engageant dans le parcours national des achats responsables qui a été élaboré conjointement par l’État (Médiations des entreprises) et le Conseil national des achats (CNA). Après une année de travaux dans le cadre de ce parcours, le Resah est devenu, après un audit réalisé par un organisme indépendant, le premier acteur public du secteur de la santé à obtenir le label « Relations Fournisseurs et Achats Responsables ».

Autre élément marquant de l’année 2021 pour le Resah : l’amélioration de la qualité de service à travers le renforcement des moyens et des actions de la direction de la relation adhérents et la création d’outils spécifiques facilitant les échanges avec les équipes du Resah ainsi que l’accès à l’information.

À noter aussi le fait qu’une part significative de nos efforts s’est portée sur l’innovation, que ce soit dans nos pratiques d’achat ou dans la détection de solutions innovantes. Notre expérience nationale et européenne nous a permis d’achever des programmes de grande ampleur mais aussi de nouer de nouveaux partenariats avec des écosystèmes d’innovation régionaux.

Cette année nous a, par ailleurs, permis de continuer à renforcer l’offre de notre centrale d’achat dont le montant total des acquisitions (mode intermédiaire et grossiste) s’est élevé à 1,75 milliard d’euros, soit une augmentation de 375 millions d’euros par rapport à 2020. Cela a permis aux 1600 établissements et organismes bénéficiaires de nos marchés de générer un montant global de gains sur achat sur l’exercice 2021 calculé selon la nouvelle méthodologie préconisée par la DGOS, de 80 millions d’euros, représentant 5% du montant des achats réalisés.

Découvrez le bilan de notre action dans notre rapport d'activité 2021.

 

Au sommaire :

 

 

 

Partager cet article